Parquet

Il existe deux grandes familles de parquets

Parquets massifs : considérés comme tels à partir de 12mm d’épaisseur. Ils peuvent être cloués (avec une épaisseur de 22 mm) ou collés (à partir de 12 mm)

Parquets contrecollés : présentent une épaisseur de 10 à 16 mm, ils sont composés d’un corps central, d’une couche d’usure en bois (de 2,5 mm minimum) et le plus souvent d’un contre parement, ils peuvent être collés ou installés en pose flottante.

 

Vous cherchez des informations sur les sols stratifiés? Cliquez ici

 

Parquet flottant ?

Le parquet flottant connait un succès qui en fait un des concurrents sérieux au parquet massif tant ses avantages sont nombreux et représentent de nos jours plus de 50% des parquets de nos foyers. Ce type de parquet est composé de 3 couches, afin d’assurer une meilleure stabilité dimensionnelle. La première est la couche de parement qui peut varier entre 2,5 et 6mm et qui va également déterminer la résistance ainsi que l’esthétique de votre parquet. La deuxième couche est la plus épaisse et permet de stabiliser l’ensemble du parquet.

 

Quel type de bois pour un parquet flottant ?

Le parquet flottant est considéré avant tout comme un parquet en bois. Et pas n’importe quel bois puisque dans la plupart des cas vous aurez accès à du bois noble similaire à celui du parquet massif. Vous aurez également des fibres de bois de haute densité contenue dans les panneaux HDF.

Sans oublier la couche d’usure composée de chêne. Sans oublier le châtaignier, le hêtre, l’érable ou encore le robinier.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients du parquet flottant ?

Le parquet possède de nombreux avantages qui font de plus en plus son succès sur le marché. En effet, sa mise en œuvre sera facilitée par la méthode de pose, ainsi que sa rapidité.

Sans parler de son entretien qui sera encore plus simple si vos lames sont déjà traitées et possèdent dès l’achat, la finition que vous désirez. Il conviendra également à tous les types de pose que vous connaissez et reste plus léger que le parquet massif.

Après avoir fait le tour de ces avantages, il vous faudra également étudier tous ces inconvénients (aucun produit n’est parfait). Notamment sa longévité qui va être moins effective dans le temps et moins efficace au niveau de sa stabilité contrairement au parquet massif.

Il y a aussi l’aspect esthétique qui reste important et qui dans le cas d’un parquet flottant, sera moins authentique puisqu’il n’est pas composé a 100% de bois. Il vous faudra également privilégier une pose collée qui vous donnera plus de confort à la marche.

 

L’entretien est simple et rapide

Effectivement, l’entretien du parquet flottant est simple et reste également très rapide. Pourtant celui-ci ne se nettoie pas comme un revêtement de sol standard car l’eau peut effectivement l’abimer. Il faut dans un premier temps dépoussiérer votre parquet flottant à l’aide d’un balai spécial ou d’un aspirateur.

Ensuite nettoyez votre parquet flottant en faisant passer une serpillière humide.

 

DEMANDER VOTRE DEVIS GRATUIT MAINTENANT

Le parquet massif

Abordons le parquet massif.
Fort du matériau le plus noble qui soit, le parquet massif jouit d’une résistance et robustesse à toutes épreuves et c’est bien sûr sans compter sur son extraordinaire beauté et authenticité. Voyons ici tous ce qu’il y a à savoir sur le parquet massif mais aussi ses avantages et inconvénients.

 

Quel type de bois pour un parquet massif ?

Afin de bien choisir l’essence de bois pour un parquet massif, il est nécessaire de s’interroger sur quelques points comme par exemple son aspect décoratif, le trafic qu’il aura à subir, le budget que vous souhaitez lui allouer.

Même si la crème de la crème et aussi le plus connu reste le chêne, de par sa résistance et son élégance, d’autres essences peuvent être utilisées pour un parquet massif comme les essences indigènes comme l’acacia, tous les bois exotiques, le châtaignier, le frêne, le hêtre, le cerisier, le merisier, l’érable, le merbau, l’iroko, ou encore le teck.

La question n’est alors pas tellement quel type de bois utilisé pour un parquet massif car tous offrent une excellente résistance et tenue mais plutôt quel type d’essence pour quel type de pièce. En effet même si le chêne vu précédemment rentre aisément dans tous types d’environnement, ce n’est pas le cas de tous comme les exotiques par exemple, qui eux auront une affection particulière à s’installer sur vos terrasses de piscines ou dans vos salles de bains.

20190105_212606

 

Les caractéristiques d’un parquet massif

Le parquet massif jouit de nombreuses caractéristiques intéressantes, en voici le détail. Tout d’abord, ses propriétés thermiques, elles sont tout à fait intéressantes car le parquet massif possède une certaine capacité à stocker la chaleur ce qui explique que l’on rarement froid à son contact.

De plus si le bois est léger, plus le parquet est un bon isolant. Le bois est également un régulateur hygrométrique qui absorbe l’humidité de l’air lorsque celui-ci en est trop chargé ou la restitue lorsque l’air est trop sec. Le confort acoustique est également un atout car le parquet massif et selon son épaisseur peut rendre la vie de vos voisins extrêmement sereine, mais sachez que dans tous les cas, la performance acoustique devra être comprise entre 17 et 21 DB.

Enfin, le comportement au feu: Pour résumer, la question des risques d’incendie se focalise sur deux thèmes : la résistance au feu (en minutes ou en heures) qui concerne les éléments de construction (structures et parois), et la réaction au feu qui s’intéresse aux matériaux, comme par exemple les revêtements de sols, et mesure le risque de développement d’un incendie.

Sur ce dernier point, les parquets présentent globalement un faible risque, variant en fonction de l’épaisseur et du mode de pose. La pose la plus avantageuse ici étant la pose collée.

 

Quelle épaisseur de parquet pour quel type de pose ?

Selon la norme NF EN 13756 qui date d’avril 2003, le mot parquet est le terme réservé à tout revêtement de sol en bois, ou à base de bois, dont la couche d’usure affiche au minimum 2,5 mm d’épaisseur afin de permettre des travaux de rénovation.

Par ailleurs, un parquet massif doit afficher une siccité inférieure à 12 % et le parement d’un parquet contrecollé doit être situé entre 5 et 9 %. Ce degré d’humidité relative permet de garantir la stabilité du parquet dans le temps dans les caractéristiques normales d’une habitation.

parquet contrecollé

Quels sont les avantages et inconvénients du parquet massif ?

Commençons par ses avantages qui sont nombreux. Avant toute chose, sachez qu’un parquet massif et d’une résistance extraordinaire et sa longévité est telle qu’il vous survivra certainement. C’est aussi un excellent isolant qui vous fera économiser de l’énergie et de l’argent.

Comme les lattes de bois sont clouées à des traverses posées sur le sol, il y a un sas d’isolation entre le sol et le parquet. On le trouve dans le commerce sous toutes les formes, toutes les couleurs, toutes les épaisseurs et toutes les densités, en clair, le choisir est un calvaire tant il y a de possibilités.

Ses inconvénients :

Robuste et puissant mais pas infaillible malheureusement. En effet comme vous pouvez vous en doutez, il est plus cher que les autres de par ses caractéristiques extraordinaires, mais c’est aussi le fait que le bois selon l’essence est un matériau onéreux. Le prix tient compte également de la coupe, du traitement sans oublier le travail d’orfèvre des artisans qui façonne chaque latte.

Sans compter la pose, c’est sûr que votre budget ne sera pas épargné. Enfin, c’est un parquet simplement cloué ce qui le rend sensible aux variations d’humidité ou de température. Il peut donc sensiblement bouger en quelques années.

 

PETIT CONSEIL:

Et pour finir pensez à entretenir votre parquet!

entretien parquet entreprise david renovation immobiliere coueron nantes sol decoration

DEMANDER VOTRE DEVIS GRATUIT MAINTENANT